SAULE BLANC

Encyclopedie Phytothérapie

Connu aussi sous le nom de salix alba, salix purpurea, salix fragilis ou salicine, le saule blanc fait partie de la famille des salicacées.

  1. Description du saule blanc

Le saule blanc est originaire d’Asie, d’Europe et d’Amérique du Nord. Que ce soit les espèces arbustives ou arborescentes, les saules aiment le climat froid ainsi qu’un sol irrigué. Ainsi, on le trouve habituellement sur les rives des rivières et des ruisseaux ainsi que sur les terres basses, régulièrement inondées.

Ce sont l’écorce des jeunes branches de deux ou trois ans, récoltée au printemps, qui sont utilisée.

  1. Histoire du saule blanc

L’utilisation de l’écorce de saule remonte à  500 ans avant notre ère. Les Chinois l’utilisaient pour ses propriétés fébrifuges et analgésiques. Les anciens Grecs l’utilisaient également pour faire baisser la fièvre et soulager la douleur. Au Moyen Âge, les européens en consommaient pour arrêter les vomissements, éliminer les verrues et réduire la libido. De la Floride à l’Alaska, les amérindiens se servent jusqu’à maintenant de l’écorce de saule comme antidouleur et comme fébrifuge.

En 1828, Leroux, un pharmacien français réussit à isoler la salicine, reconnu comme la substance active principale de la plante, de l’écorce de saule. On découvrit alors que l’organisme transformait la salicine en acide salicylique, qui a des propriétés analgésiques et fébrifuges. Le professeur italien Rafaele Piria quant à lui réussit à produire de l’acide salicylique pur à partir de l’écorce de saule. Puis Kolbe, un chimiste allemand, réussit  à synthétiser l’acide salicylique en 1860.

A la fin du XIXe siècle, Hoffman, un autre chimiste allemand, travaillant chez Bayer, synthétisait l’acide acétylsalicylique à partir d’une spirée (Spiraea ulmaria), de là est tiré le nom Aspirine®.  L’acide acétylsalicylique a un effet plus rapide que l’écorce de saule, mais son effet est cependant moins prolongé. En plus, il provoque de nombreux effets indésirables contrairement à l’écorce de saule. Ainsi, cette dernière fut peu à peu remise sur le marché comme remède naturel. Elle fait d’ailleurs partie de la pharmacopée américaine et de celle de plusieurs pays européens. En Allemagne, elle est utilisée en pédiatrie pour faire tomber la fièvre, notamment en combinaison avec des plantes qui augmentent la sudation.

  1. Les bienfaits du saule blanc

Le saule blanc possède de nombreux effets bénéfiques sur la santé :

  •  Douleurs lombaires : le saule blanc soulage les doulaires lombaires chroniques
  • Arthrose : l’extrait de saule a la même efficacité que les médicaments anti-inflammatoires qui permettent de réduire les douleurs de l’arthrose du genou et de la hanche
  • Traitement de l’arthride rhumatoide

*Nous détaillons ici les propriétés supposées du saule blanc en vue des essais cliniques qui ont été réalisés sur le sujet. Ces bienfaits ne doivent pas être tenus pour définitivement acquis

  1. Précautions sur le saule blanc

Le saule blanc est déconseillé aux enfants car il peut développer le syndrome de Reye. Néamoins, cette contre-indication n’est pas valable quand il s’agit d’acide acétylsalicylique.

Les personnes présentant des allergies ou des hypersensibilités à l’acide acétylsalicylique doivent aussi se montrer prudentes. Il en est de même pour les femmes enceintes et celles qui allaitent.

  1. Où acheter du saule blanc ?

Il n’est pas difficile de trouver du saule blanc. Par contre, pour mettre la main sur des produits de qualité, il est conseillé de se rendre sur la boutique en ligne www.kemibio.fr.

  • Prix : 9,37 €
  • Présentation : gélule
  • Conditionnement : pilulier de 90 gélules

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *