L’état de la recherche sur la mélatonine

Bien-être

La mélatonine est couramment utilisée en guise de traitement chez les personnes souffrant d’insomnie. Voici un petit point sur l’état de la recherche sur les autres effets bénéfiques de la mélatonine.

Les recherches sur le décalage horaire

En 2002, des chercheurs sont parvenus à la conclusion que la mélatonine a des effets positifs sur les individus ne supportant pas le décalage horaire. Elle ne présente, par ailleurs, aucun effet indésirable ou secondaire, que ce soit à court ou à long terme. Pour rappel, les effets du jetlag sont décuplés lorsque la personne voyage du côté est et en traversant au moins 5 fuseaux horaires.

En 2009, il est apparu que la prise de la mélatonine au moment opportun conditionne néanmoins l’efficacité d’un traitement à base de ce produit. De plus, des précautions sont à adopter avant la prise du médicament : l’exposition au soleil ou, à défaut, à la lumière du jour, un temps de sommeil suffisant et une heure de lever non tardive, par exemple.

Les recherches sur le traitement de l’insomnie

La première tranche d’âge concernée par ces recherches est celle des « 55 ans et plus ». La mélatonine à libération prolongée est conseillée à cette catégorie d’individus. Ce type de mélatonine est mis en vente à travers un produit pharmaceutique, dont la mise en circulation est approuvée par le Comité des médicaments à usage humain.

Le recours à un tel traitement ne doit néanmoins pas dépasser les délais prescrits par le médecin. La mélatonine ne peut être utilisée pour un traitement à long terme afin d’éviter l’apparition d’éventuels effets négatifs.

En ce qui concerne le traitement de l’insomnie de la population en général, les résultats d’études publiées en 2001 démontrent que la mélatonine tend à réduire le temps nécessaire à l’individu pour sombrer dans le sommeil. Toutefois, l’efficacité des résultats est modérée si l’on se réfère à la qualité et à la durée du sommeil.

Les recherches sur la réduction de la douleur chronique

En raison de son effet analgésiant, il est possible d’utiliser la mélatonine dans le but de calmer les migraines, selon les études publiées. Elle fait aussi montre d’une certaine efficacité chez les individus souffrant du syndrome de l’intestin irritable.

Les recherches sur le traitement de l’insomnie associée à d’autres maladies

Dans le cas d’une insomnie, causée par des maladies comme l’Alzheimer, l’autisme ou autre, les recherches prouvent que la mélatonine peut constituer une aide précieuse pour aider les patients à retrouver un sommeil de qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *