Pourquoi éviter d’utiliser des somnifères ?

Bien-être

Un nombre croissant de personnes se tournent vers les somnifères pour s’endormir plus facilement. Les Français ne dérogent pas à la règle et ils seraient de plus en plus nombreux à en abuser. Et pourtant, il s’agit d’une habitude dangereuse pour la santé. Pourquoi il est préférable de se passer des somnifères ?

Comprendre le fonctionnement du somnifère

Savez-vous comment le somnifère vous aide à dormir ? Il agit comme un hypnotique. L’endormissement est plus aisé et le sommeil est préservé aussi longtemps que durent les effets du produit.

Autrefois, les barbituriques étaient utilisés dans le dessein de faciliter le sommeil. Aujourd’hui, les benzodiazépines sont les plus populaires. Dans la catégorie des somnifères, on retrouve également les antihistaminiques hypnotiques. Les points communs entre ces divers produits résident dans leurs vertus sédatives.

La prescription diffère suivant le cas. Ainsi, chez certaines personnes souffrant d’insomnies ou de troubles du sommeil, l’usage d’un hypnotique n’est pas utile puisque les sédatifs suffisent pour régler le problème.

Les risques de la prise d’un somnifère

Avoir systématique recours aux somnifères présentent un risque réel. En ce qui concerne la prise de benzodiazépines, une consommation régulière a des répercussions désastreuses. Le sujet peut notamment être sujet à des troubles de la mémoire. Il est également possible qu’il soit constamment somnolent ou pire, avoir l’impression d’être en état d’ébriété. D’autres effets secondaires sont à redouter : les maux de tête, le somnambulisme sans oublier la sensation de fatigue permanente.

À tout cela s’ajoute l’effet d’accoutumance puis d’addiction. Il est difficile de résister à la tentation d’augmenter les doses… Cette dépendance, à la fois physique et psychologique, se remarque surtout chez les personnes ayant pris des barbituriques sur une période prolongée.

La mélatonine pour mieux dormir

Pour mieux dormir sans faire du mal à l’organisme, il n’y a rien de tel que les produits naturels. Recourir à l’homéopathie est une alternative plus bénéfique. Il y a également l’option de la mélatonine de synthèse, un produit très bien toléré par le corps, ne causant aucun bouleversement et n’engendrant pas de dépendance. L’horloge naturelle est régulée en douceur et aucun sevrage n’est nécessaire lorsque l’organisme a retrouvé son rythme « normal ».

Au lieu de se tourner vers les somnifères, il est également possible d’adopter des astuces pour mieux s’endormir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *