Céline Baron, sophrologue sur Vichy : « La sophrologie permet d’atténuer le blues hivernal »

Santé

Créée dans les années 60 par le professeur Caycedo, la sophrologie, méthode mixant exercices respiratoires, ancrage présentiel et visualisation créatrice, peut permettre de surmonter la phase de blues et de démotivation générée par l’installation de l’hiver… Un ciel blanc, un cruel manque de lumière, un temps pluvieux peuvent favoriser une déprime circadienne (les idées sont noires et on expérimente une sensation de vide jusqu’à ce que le soleil soit pleinement levé) et un manque d’intérêt pour les choses de la vie, le travail, les relations aux autres parfois…

En cette période où nous ressortons doudounes, gants et gros bonnets et où nous avons, peut-être, le sentiment de ne pas nous montrer sous notre meilleur jour, la sophrologie peut nous aider à développer un état d’esprit nouveau et une « meilleure version de nous-mêmes ». 3 questions à Céline Baron, sophrologue, professeur de Technique Nadeau (technique régénératrice venue du Canada) et consultante en leadership entrepreneurial sur Vichy (Allier).

En quoi consiste la sophrologie et comment se déroule une séance en cabinet ?

Tout d’abord il est important de dire que la sophrologie travaille sur le mental et les ondes positives. La séance est donc différente d’un sophrologue à l’autre car chacun est unique, chacun transmet son savoir avec une sensibilité variable et différente. C’est une rencontre avant tout. Chacun, après la formation, expérimente le métier et développe sa pratique d’une manière qui lui est propre. Plusieurs facteurs interviennent pour trouver le ou la sophrologue qui vous convient : le caractère, la présence, le niveau d’empathie, d’écoute, la capacité créative nécessaire pour utiliser les bons mots lors des visualisations et bien entendu la voix, son rythme, son énergie, la façon dont un script est inventé et raconté, dont une visualisation prend place etc.

Il faut savoir que la première séance de sophrologie est plus longue que les autres car précédée d’une anamnèse, pour résumer d’une analyse à la fois de vos habitudes, de votre mode de vie, de vos comportements, de vos objectifs, de certains points de santé essentiels. L’anamnèse ce sont des questions. Elles ne sont pas là pour être « intrusives » ou pour connaître les petits secrets de chacun mais bien pour comprendre la problématique du client et bien-entendu s’informer de son état physique, mental etc. car il existe quelques contre-indications. Une première sophronisation (le client est amené dans un état de relaxation profonde où l’inconscient assimile mieux les messages de modification de comportements) a lieu et est discutée en duo. C’est elle qui ébauche les contours de la séance suivante. Pendant la sophronisation on est confortablement installé, on écoute ma voix.

La visualisation est comme un voyage sensoriel utilisant des métaphores totalement adaptées à votre situation, elles peuvent être apaisantes, stimulantes, motivantes etc. Un dialogue a lieu avant et après la séance. Des exercices de respiration et de détente sont également proposés. Le déroulement de la séance reste souple et tient compte de vos projets, attentes, espérances… Il est essentiel pour moi qu’un client venu très stressé au cabinet reparte visiblement détendu et positif et que quelqu’un d’un peu taciturne reparte avec un regain de positivisme et de sérénité intérieure.

Pourquoi la sophrologie peut-elle atténuer les méfaits du blues de l’hiver sur le mental  ?

La sophrologie est apaisante, certes, mais elle peut aussi être très rafraîchissante, remotivante, régénératrice car elle envisage toujours le meilleur. Elle joue aussi sur l’estime de soi qu’elle augmente et la confiance en soi qu’elle développe. Avec la sophrologie on peut voyager en Floride ou à Hawaï depuis le cabinet ! On est libre de ressentir le sable blanc et chaud sous ses pieds, le soleil sur sa peau ou d’admirer un bras de lagon turquoise qui se jette dans la mer avec son compagnon idéal ou sa future âme-soeur à ses côtés. On peut aussi se réinventer en une personne plus dynamique, plus sympathique, plus alerte ou pourquoi pas apprendre à dire non pour récupérer le contrôle sur son temps libre et donc ses loisirs. Bref, la sophrologie reconnecte à notre source intérieure, mobilise les ressources ancrées en nous mais qui sont en veilleuse parfois.

Quelles sont les demandes les plus courantes de vos clients ?

C’est varié. Certains viennent pour des soucis de couple, de mauvaises relations familiales ou des conflits avec leur employeur, du stress professionnel, ils se confrontent parfois à un manque d’intelligence émotionnelle de la part de leur entourage après un deuil, après ce qu’ils voient comme un échec… Il n’y a pas de cas typique. Par contre en hiver, oui il y a de la demande sur la remotivation notamment professionnelle, parfois amoureuse. Et il y a aussi des clients qui viennent me voir au cabinet* car ils ne se sentent pas heureux dans leur vie et envisagent un virage. Ils ont besoin de visualiser le changement pour aller de l’avant et passer, peut-être, à l’action, ou finalement pour accepter que ce qu’ils possèdent déjà est finalement tellement précieux !

L’anxiété prédomine les mois d’hiver, au printemps on cherche à se réinventer, en été certains cherchent la relation idéale et la rentrée est parfois marquée par des ruptures, des chagrins d’amour, la fin des relations longue-distance… Et puis il y a ceux qui veulent arrêter de fumer, éliminer une mauvaise habitude… Dans de nombreux cas le positivisme transmis par la sophrologie permet de mieux gérer les situations, les changements, les périodes-charnière de la vie et le stress. C’est en soulageant les maux efficacement grâce à la modification des états de conscience que la sophrologie a gagné depuis les années 60 ses lettres de noblesse. Si les mentalités évoluent, la sophrologie est plus que jamais d’actualité et de plus en plus utilisée en entreprises, en structures hospitalières, en accueil de jour etc.

Le site de Céline Baron, sophrologue : https://sophrologue-a-vichy.com

*Céline Baron a installé son cabinet au 48 rue de Cronstadt 03200 Vichy à proximité de la place de la République, du grand marché et du quartier Jeanne d’Arc. Elle consulte uniquement sur rendez-vous, au 06 56 77 02 11.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *