Douleur au talon: et si vous souffriez d’une épine calcanéenne?

Santé

Une douleur vive sous le pied, une sensation d’avoir un clou planté dans le talon, le matin au lever ou après une activité sportive peut être le signe du développement de l’épine calcanéenne ou épine de Lenoir.

Qu’est-ce que l’épine calcanéenne ?

Il s’agit d’une excroissance osseuse à l’intérieur du talon. C’est la réponse naturelle de notre organisme face à une mauvaise  utilisation des tendons de la voute plantaire. Pour réparer ces tendons qui se cassent, ils se calcifient, ce qui forme l’excroissance osseuse sur le calcanéum, l’os du talon, d’où l’appellation épine calcanéenne. Cette épine, pointue, peut endommager les ligaments autour. D’ailleurs, la douleur ne provient pas de l’épine elle-même, elle est plutôt provoquée par l’inflammation du fascia plantaire ou de l’aponévrose, le ligament qui soutient la voute plantaire. Cette douleur est localisée au niveau du talon, généralement très intense au lever et se dissipe dans la journée. Elle réapparait après un effort. Elle peut irradier sous le pied et à l’arrière de la jambe ou la cuisse.  Dans les cas graves, elle est permanente.

L’épine n’est pas visible de l’extérieur. Le diagnostic est établi après la radiographie du pied ; une échographie peut être effectuée pour identifier son origine.

Quelles sont les causes de l’épine calcanéenne ?

La principale cause de l’épine calcanéenne est l’hyper sollicitation du talon. Les facteurs de risque sont donc :

  • la physiologie du pied elle-même dans le cas de pied plat ou pied creux. Pour le pied plat, le fascia est très sollicitée pour éviter l’affaissement totale de la voute plantaire. Tandis que dans le cas de pied creux, le fascia est très tendu, ce qui provoque plus de tension au niveau du calcanéum.
  • le surpoids car pour supporter le poids, les pieds s’affaissent et prennent un nouveau centre d’appui pour l’équilibre, ce qui favorisera le développement de l’épine.
  • le port de chaussures non adaptées qui petit à petit déforme le pied : les semelles trop souples, les talons hauts, les talons trop fins…
  • le type de métier : station debout, piétinement ; à long terme, ces positions exercent beaucoup de pression sur les pieds et favorisent l’apparition de l’épine.
  • La pratique d’un sport : certains sports comme la course à pieds, le jogging, les sauts où le fascia est très sollicité pour réduire les chocs.

Comment soigner une épine calcanéenne ?

Le traitement de l’épine repose généralement sur la prise en charge des douleurs. Les premières mesures naturelles utilisées sont l’application de froid pour apaiser la douleur et le massage de la plante des pieds avec une balle de tennis pour favoriser la circulation sanguine et la cicatrisation. Dans le cas où la douleur est très intense, la prise d’anti-inflammatoire ou l’injection de cortisone peut très vite soulager mais la dépendance est à éviter. On peut également avoir recours à la phytothérapie, une solution plus naturelle pour traiter l’épine ; dans ce domaine, nous recommandons la crème épical. Cette crème à base de saule blanc et fraxinus excelsior a prouvé son efficacité sur les épines calcanéennes. D’autres médecines alternatives présentent également des solutions : la kinésithérapie avec le traitement par onde de choc, l’homéopathie avec Hekla Lava et Kalium Bichromicum ou Solanum Malacoxylon. Par contre, la chirurgie est rarement recommandée pour cette pathologie.

Pour éviter que l’épine ne se développe, certaines mesures préventives peuvent être prises. Notamment le port de chaussures adaptées, particulièrement dans la pratique d’un sport, et de semelles orthopédiques en cas de déformation du pied. En cas de surpoids, il est nécessaire de faire un rééquilibrage alimentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *