Les principaux fruits dans le détail

Encyclopedie Phytothérapie

Clémentine

Le mot clémentine viendrait du nom d’un religieux actif en Algérie au début du XXe siècle, le père Clément, qui aurait joué un rôle dans sa création. Ce fruit a vite fait son entée en Europe et en Amérique du Nord.

Les principaux composants:

Affichant une valeur nutritionnelle de 70 kcal/150 g, la clémentine présente des composants proches de ceux des autres agrumes, voici plus d’infos. Elle contient des flavonoïdes, des limonoïdes, des caroténoïdes, des  fibres solubles (à raison de 2,6 g par 150 g de fruits, et notamment de la pectine que l’on retrouve dans la pelure et la membrane blanche autour de la chair), du cuivre, du potassium et de nombreuses vitamines: B1, B3, B6, B9 et C.

L’attrait-santé:

Les bienfaits de la clémentine sont nombreux. Sa consommation, notamment en jus, préviendrait l’apparition de nombreux cancers (œsophage, colon, estomac, bouche…, mais aussi ceux se rapportant à la partie supérieure du système respiratoire et au tube digestif). D’autre part, lorsqu’un cancer est déclaré, la consommation régulière de clémentines (et d’agrumes en règle générale) en ralentirait la progression. Autres attraits : une diminution des risques.

Précaution d’usage :

L’ingestion combinée de médicaments antiacides et d’agrumes est à éviter : ces derniers augmentent l’absorption de l’aluminium contenu dans les antiacides. Il est recommandé d’espacer d’au moins 3 heures la prise d’antiacides et la consommation de clémentines sous forme de fruits ou de jus.

De maladies cardio-vasculaires, une limitation de l’incidence de l’ostéoporose chez la femme et un rôle préventif global de la perte osseuse. En outre, les flavonoïdes contenus dans le fruit ont des propriétés anti-inflammatoires reconnues.

Orange

L’orange passe pour être le fruit du soleil par excellence, mais aussi la rire des fruits à jus. Que serait en effet un petit déjeuner sans son jus d’orange fraichement pressé? Savoureuse et pleine de bienfaits, l’orange est l’un des fruits les plus généreux qu’il soit possible de trouver et de déguster.

Les principaux composants:

Si l’orange se positionne comme l’un des fruits-champions de la vitamine C, elle recèle encore des vitamines B1, B5 et B9, du cuivre et du calcium. Par ailleurs, elle contient d’intéressantes quantités de caroténoïdes (qui diminuent le risque de cancer et de maladies cardio-vasculaires), de limonoïdes (à la capacité antioxydants permettant de lutter contre les radicaux libres du corps et de prévenir l’apparition de maladies cardio-vasculaires, de maladies chroniques et de cancers).

L’attrait-santé:

Etant donné la présence de ces nombreux composants, la consommation d’oranges et de jus d’orange est conseillée pour prévenir certains types de cancers (colon, œsophage, bouche, pharynx essentiellement), mais aussi pour ralentir la progression de certains cancers déclarés (poumon, estomac, sein, bouche). En outre, le fruit et son jus permettent de limiter les risques de maladies cardio-vasculaires et de maladies vasculaires cérébrales. Les flavonoïdes contenus dans le fruit présentent une intéressante vertu anti-inflammatoire.

Une étude a également démontré que la consommation quotidienne de jus d’orange concentré (75 cl) menait à une diminution du mauvais cholestérol-LDL chez les sujets hyper-cholestérolémiques. Une autre étude, menée sur des femmes, indique que la consommation de 50 cl de jus d’orange par jour pourrait réduire le risque de lithiases (calculs) urinaires. Enfin, différentes études indiquent que le jus d’orange fournit des composés photochimiques qui procurent plusieurs effets intéressants sur la santé en général. Notamment, en réduisant les risques de maladies et en améliorant les fonctions visuelles et mentales.

A vos souhaits!

Etant donné la grande quantité de vitamine C présente dans l’orange et dans son jus, ce fruit est traditionnellement consommé pour combattre le rhume. Diverses études ont analysé l’effet de la vitamine C pour prévenir ou traiter les symptômes du rhume. Leur conclusion est que la vitamine C ne serait pas efficace pour diminuer l’incidence des rhumes, mais pourrait réduire la gravité et la durée des symptômes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *