Tout savoir sur le DMSA 100 mg

Santé

En cas d’intoxication aux métaux lourds (mercure, arsenic, plomb, cadmium), le DMSA s’avère être une solution des plus efficaces ! Également appelé acide dimercaptosuccinique, le DMSA est en effet un agent chélateur chimique capable d’éliminer  ces métaux nuisibles à notre organisme. Voilà pourquoi, la prise de  DMSA 100 mg est couramment recommandée pour traiter les cas d’empoisonnement aux métaux  toxiques.

Avec le développement industriel, cette substance aura certainement une place cruciale dans la médecine actuelle et future, du fait de l’accumulation croissante et presque inéluctable des métaux lourds, notamment du mercure,  dans notre organisme.

Principe chélateur du DMSA

Le DMSA est une substance composée de sulfurhydryle (atomes de soufre). Administré par voie orale, le DMSA (100 mg) libère dans l’organisme les atomes de soufre, lesquels vont se lier aux métaux toxiques (mercure, arsenic, plomb, cadmium) présents dans l’organisme. Totalement inoffensive, cette liaison  entraîne l’élimination par voie urinaire des métaux lourds. Le DMSA est aussi utilisé pour l’élimination du zinc et du cuivre présents dans le corps.

Mode d’administration du DMSA 100 mg

Si la plupart des chélateurs chimiques sont administrés par voie d’injection, le DMSA peut être administré par voie orale. Son utilisation est ainsi simple, et peut être recommandée par les médecins en guise de complément alimentaire. Son équivalent injectable qu’est le BAL (British Anti Lewisite ; dimercaprol) est beaucoup moins toléré et est réservé aux patients présentant des troubles digestifs.

Le DMSA se présente généralement sous forme de capsule de 100 mg, à utiliser sur avis préalable du médecin traitant. En général, la posologie recommandée est de 1 à 2 capsules, deux fois par jour, et un jour sur deux.

En raison des atomes capables d’éliminer les métaux lourds, la prise de DMSA n’est pas recommandée en cas d’allaitement et de grossesse.

Les pathologies pouvant être traitées avec le DMSA

Le DMSA est actuellement utilisé pour traiter efficacement certaines maladies liées à l’accumulation de métaux lourds dans l’organisme :

La maladie de Wilson : la prise du DMSA peut être recommandée pour le traitement de la maladie de Wilson, maladie génétique qui atteint le foie et le système nerveux, du fait de l’accumulation du cuivre dans l’organisme.

L’accumulation du mercure : le DMSA est surtout connu pour traiter l’excès de mercure dans l’organisme. Le mercure est neurotoxique : il diminue les capacités mentales et cognitives de l’individu. Il peut également être un facteur de stérilité.

Le DMSA : contre-indiqué pour le traitement des troubles du spectre de l’autisme (TSA)

Puisque le trouble du spectre de l’autisme est aggravé par l’augmentation du taux des métaux lourds, les médecins pourraient être tentés de faire administrer à leurs patients autistes le DMSA 100 mg. Des études ont pourtant montré que plusieurs prises de gélules de DMSA n’ont eu aucun effet sur le traitement des symptômes de TSA développés chez les enfants dont le taux de métaux lourds est élevé. Au contraire, il a même été rapporté que la prise de DMSA  a entraîné dans certains cas des troubles de reins, voire le décès de certains enfants.

L’on peut ainsi conclure que le DMSA est plus néfaste qu’utile pour le traitement de trouble de spectre de l’autisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *